Le sentiment d’efficacité personnelle

efficacité personnelleLe sentiment d’efficacité personnelle ou encore de connaissance de ses propres capacités est un concept développé par le psychologue Albert Bandura. Il désigne les croyances d’une personne à l’égard de sa capacité à atteindre des objectifs. Une personne dotée d’un sentiment d’efficacité aura tendance à s’engager, entreprendre, s’informer, s’autodéterminer. Une personne peu habitée d’un tel sentiment sera, au contraire, sujette à se sentir démunie, impuissante, démotivée.

La richesse des expériences de vie sur le sentiment d’efficacité personnelle

Heureusement, le sentiment d’efficacité personnelle se développe de différentes façons. Les expériences personnelles sont celles qui interfèrent le plus sur la présence ou l’absence de ce sentiment. La réussite ou la perception d’être capable de quelque chose l’accroît, tandis que le sentiment d’échec l’atténue. Le fait de voir quelqu’un atteindre un but personnel influence une personne dans sa propre capacité à atteindre elle aussi un but qui lui tient à cœur. Aussi, il est plus facile d’interférer négativement sur le sentiment d’efficacité d’une personne en la décourageant ou en la privant de renforcement positif. Ainsi, un parent ou un éducateur aura une grande influence à cet égard sur les jeunes de son entourage. Les encouragements sont donc des clés de développement incomparables. Construire positivement le sentiment d’efficacité personnelle nécessite un investissement personnel ou familial considérable. Or, influencer à la baisse ce sentiment exige très peu d’efforts. Une simple réaction de stress perçue comme un signe de vulnérabilité peut rapidement influencer votre humeur et votre perception de vos capacités. Le discours intérieur est donc déterminant sur la qualité et le développement du sentiment d’efficacité personnelle.

Surévaluer ses capacités comporte des avantages

La surévaluation de ses capacités a des répercussions plus constructives que l’inverse sur le sentiment d’efficacité. La personne qui surévalue accepte en quelque sorte un défi face à elle-même. Une personne qui sous-estime ses capacités se prive au même moment de toute motivation à entreprendre. Plusieurs recherches dont celles de Thérèse Bouffard du département de psychologie de l’UQAM, ont démontré que plus un jeune surévalue ses compétences, plus il aura tendance à améliorer ses résultats scolaires. On ajoute aussi que la motivation est un gage de réussite, peu importe les capacités réelles de la personne.

Comment alors rester motivé soi-même? Encourager au mieux nos enfants? Nourrir la motivation dans nos milieux respectifs? La recette est d’une simplicité désarmante: faire le choix conscient de se répéter à soi-même très souvent, comme celui de ne jamais se lasser de répéter aux autres: T’ES CAPABLE! Une petite phrase toute courte et à la fois très porteuse de résultats!

N’en doutez pas, vous aussi vous êtes capable!  La trousse Le sentiment d’efficacité peut assurément vous guider vers l’identification de vos fondations d’efficacité.

Partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn