Apprendre à gérer ses priorités

Toujours dans le jus

Gérer ses priorités est difficile pour plusieurs personnes.  Certaines semblent constamment « dans le jus », alors que d’autres ayant les mêmes tâches prennent le travail avec beaucoup plus de zénitude. C’est peut-être votre cas ou celui d’un collègue. Que font ces personnes qui manquent toujours de temps ?

Gérer ses priorités est difficile pour ces personnes

Le travail se compose de tâches importantes et de tâches secondaires. La priorité que vous accordez à chacune pourrait bien expliquer le phénomène du « jus ». Les personnes qui mélangent les deux catégories se retrouvent à devoir éteindre des feux de dernière minute.

La gestion de dernière minute crée un effet boule de neige où les autres tâches sont remises à plus tard et augmentent votre charge de travail.  Si, par exemple, votre superviseur vous demande de vérifier à quel moment vous prenez vos vacances, mais que vous avez un projet urgent à terminer pour le lendemain. Peut-être que d’appeler votre conjoint pour vérifier ses vacances et de consulter le calendrier scolaire de vos enfants pourraient attendre à un autre moment.  Tout le monde n’a que 24 heures dans une journée : le président d’un pays, les vedettes et vous-même. La différence, c’est la façon dont vous les gérez. Observez bien les gens qui se disent submergés. Vous remarquerez que les tâches qu’elles accomplissent dans cette période occupée sont discutables.

Elles se laissent facilement distraire

Le cas classique des personnes toujours dans le jus : elles se plaignent qu’elles n’ont plus de vie, puis elles répondent à un ami sur Facebook, consultent un profil sur LinkedIn, engagent une conversation sur une émission de télévision avec un collègue. Bien sûr, personne ne travaille sans être interrompu à un moment ou à un autre de sa journée. Toutefois, une bonne gestion des priorités repose sur la capacité de rester concentré sur les objectifs à atteindre.

Elles supportent mal le stress

Certaines personnes paniquent du seul fait d’avoir à gérer plusieurs dossiers en même temps. Il est bien établi que le stress peut rendre moins productif. Une personne qui se sent constamment stressée peut donc mettre plus de temps à accomplir une tâche. Dans le cas où la charge de travail est adaptée au temps moyen que devrait prendre une tâche, ces personnes accumulent alors du retard et en ont réellement jusqu’au cou.

Elles sont fatiguées

Tout comme le stress, la fatigue nuit à l’efficacité. Elle embrouille les idées et gêne la concentration. Et surtout, elle donne l’impression à ces personnes que la moindre tâche constitue une montagne insurmontable.

Elles s’en mettent trop sur les épaules

C’est ce que rapportent le plus souvent ces personnes toujours occupées pour expliquer leur situation. Il demeure que de proposer de l’aide à un ami ou de superviser un nouvel employé alors qu’un projet urgent doit être remis sous peu revient à ne pas savoir gérer ses priorités.  Enfin, comme disait Lao Tzu, « il est préférable de ne rien faire que d’être occupé à ne rien faire ».

Lectures

La réduction du stress en utilisant ses forces