La trousse Barrières-défis, un outil incontournable…

Personnage qui saute des barrières-défis sur une piste

Surmonter les obsctacles

L’athlète se prépare. Il tente de prévoir ce qui va se passer tout au long de la course. Soudain, le signal du départ retentit. Il s’élance et attaque déjà le mur d’escale devant lui. Facile! Il l’a déjà surmonté à plusieurs reprises par le passé. Or, il tombe. Il ne faut surtout pas se décourager : la course n’est pas terminée. En se relevant, il aperçoit un obstacle dont il n’a jamais fait l’exercice auparavant. On lui demande de sauter dans le vide. Il hésite. Puis, remarque un sac à dos déposé au pied de l’arbre qui surplombe la falaise. C’est un parachute. Il peut installer l’équipement et se lancer dans le vide… jusqu’au sol.

Les barrières-défis: un exercice positif

Au même titre que la course à obstacles, lorsqu’un client est en recherche d’emploi, il est souvent frappé par une variété d’obstacles. L’outil Les barrières-défis devient alors un exercice adapté à la résolution des obstacles. Cet outil permet de mettre en lumière les éléments qui ralentissent le parcours d’un client vers l’atteinte de son objectif.

Cet outil ne sert pas qu’à énoncer la situation ou blocage. Plus encore, il aide à comprendre l’origine du blocage. Un événement survenu et non résolu devient une source de freinage pour de futurs projets. Le mot défi accolé au mot barrière trouve son sens. En effet, il présente la situation de manière positive. À l’inverse du mot faiblesse, les barrières-défis sont plutôt présage de barrières qui tomberont dès que les défis seront relevés. En tant que coach, nous aurons le rôle du parachute. Nous accompagnerons nos clients dans leur saut afin qu’ils se déposent en douceur.

Déconstruire les perceptions

À l’aide d’une liste de 92 barrières-défis, le client est invité à en cocher 5. Difficultés, peurs, besoins ou manques, il est important de vérifier avec lui le sens qu’il accorde à chaque élément retenu. À quoi fait-il référence? Quand a-t-il été confronté à cette difficulté?

Je travaille davantage avec des gens de 45 ans et plus. Ainsi, je remarque que la peur de l’âge revient. Je questionne alors sur le sens accordé à cette peur. Ils me répondent que plus ils vieillissent, plus ils craignent ne pas être sélectionnés pour un poste. Ils croient que les employeurs préféreront embaucher des jeunes. Aux yeux de mes clients, les jeunes sont un gage de longévité au sein d’une entreprise. Il s’agit là de perceptions.

En conséquence, le coach aidera son client à mettre en perspective la barrière-défi. Aussi, il lui permettra de prendre du recul, de sorte à déconstruire ses perceptions. Il peut le faire en proposant des articles sur le sujet, des vidéos traitant des attentes des employeurs, des offres d’emploi stipulant clairement la priorité aux candidats matures. Bien sûr, il y a toujours deux côtés à une médaille. L’âge est souvent synonyme d’expérience, sagesse et crédibilité. Plus encore, on constate que derrière l’apparence d’une faiblesse se cache une force. Il revient au coach de mettre en lumière chaque force pour que son client puisse se l’approprier.

De barrières à défis de vie

En proposant l’activité des barrières-défis à vos clients, vous constaterez combien ils ont été confrontés à ces barrières-défis. Il s’agit de blessures passées qui refont surface lors de moments déstabilisants. Vous inviterez donc vos clients à réfléchir à tous ces autres moments où ils ont vécu des sentiments semblables.

Ensuite, proposez-leur de réfléchir à des épreuves qu’ils ont surmontées. Aidez-les à transposer leurs propres solutions à la situation présente. Elles serviront de point de départ à l’autre partie de l’exercice qui propose de nommer des moyens pour faire tomber ces barrières. Puis, les transposer en défis!

La trousse d'outils Les barrières-défis, ça m'intéresse!