Pour mieux cultiver l’estime de soi au travail

estime de soiOn nous enseigne très rarement ce qu’est l’estime de soi. Ça se construit, certes, mais plus on tarde à la bâtir, plus difficile ce sera d’en avoir une bonne. L’estime de soi au travail est plus que primordiale et bien que cela nous appartienne de façon personnelle, il va de soi que la perception des autres (ou notre idée que nous nous faisons de la perception d’autrui) influence grandement l’estime que nous avons de nous-même face à notre travail. Malgré toute notre bonne volonté et tous les moyens à notre disposition, si on a l’habitude de se critiquer soi-même plutôt que de s’encourager, ce sera vraiment difficile de maintenir une bonne confiance en soi, et de ce fait, notre estime de soi en sera affectée.

Développer une bonne estime de soi au travail

Aussi banal que ce cela puisse être, il est important de noter nos réussites, nos bons coups et d’y jeter un coup d’œil lorsqu’on se sent moins confiant au plan professionnel. Un rapport remis avant le temps, une belle vente, l’aide apportée à un collègue, un support visuel, un petit mot dans notre tiroir qui nous rappelle nos bons coups. Simple et rapide. Ça peut paraître anodin, mais se féliciter, se remémorer les choses que nous avons faites de bien est très gratifiant, surtout lors d’une période plus difficile. L’estime de soi est intimement liée au sentiment d’efficacité.

Demander du feedback

Il ne faut pas avoir peur de demander des rétroactions (feedback) positives et constructives. De cette façon, vous serez renforcé dans vos bons coups et saurez aussi ce sur quoi vous améliorer. Avec ces informations, vous prendrez les mesures pour corriger la situation et du même coup, augmenter votre estime de soi au niveau professionnel. Personne n’est parfait, donc personne ne reçoit que du feedback positif. On peut toujours s’améliorer, même si on se juge très compétent. Les critiques constructives sont une occasion de corriger une situation qui peut être améliorée. Chaque amélioration vous rendra fier de vous. C’est gagnant!

Maintenir votre estime de soi à un bon niveau

Dressez une liste de vos forces, compétences et réalisations. Ça peut toujours servir, surtout dans les moments plus difficiles. Tout le monde possède des forces. Du mathématicien le plus logique (John Forbes Nash, même s’il avait des problèmes de santé mentale), du joueur de hockey Wayne Gretzky ou Mario Lemieux qui ont dominé leur époque avec leur exceptionnelle intelligence du jeu, de l’orateur tel René Lévesque, capable de parler devant 5 000 personnes et de les convaincre, ou Beethoven qui composa des chefs-d’œuvre en étant sourd, etc. Tout le monde est intelligent à sa façon.

Les intelligences multiples

Il y a longtemps, les tests de quotient intellectuel (QI) étaient très utilisés pour évaluer l’intelligence, ce qui marginalisait une grande quantité de personnes, car une seule forme d’intelligence était évaluée, l’intellect. Heureusement, des études révèlent aujourd’hui combien les formes d’intelligences sont multiples. Un lien vers la commission scolaire des Affluents résume bien les différents types d’intelligences:

Les huit types d’intelligences selon Howard Gardner

Ne pas nuire à l’estime de soi de nos collègues

Dans le milieu de travail, les erreurs doivent être soulignées, car il importe de corriger toute situation à améliorer. La méthode sandwich permet d’offrir une rétroaction de type positif-constructif-positif. Ex. : « Julien, ton travail était super! Cependant, j’aimerais que tu fasses attention à la qualité du français! Le client était extrêmement satisfait du délai, bravo! » Il suffit d’insérer un commentaire constructif entre deux commentaires positifs, de façon à donner l’impression de l’alléger. Cette méthode fonctionne souvent bien avec les jeunes, surtout dans les milieux sportifs. Elle peut cependant être utile en milieu de travail, surtout avec le personnel sensible, possédant une estime de soi fragile.

L’assertivité

Concept plutôt méconnu, l’assertivité se définirait ainsi : la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. Donc, dans notre boite à outils professionnels, il est bien d’être assertif, ce qui combine une augmentation de mon estime et un respect de celle des autres. Certes, lorsque les émotions sont intenses, être assertif demande un plus grand défi, mais c’est réalisable. Lorsqu’on doit discuter avec un collègue d’une erreur commise, d’un commentaire qu’il a fait que vous n’avez pas apprécié ou tout simplement parce que vous êtes en désaccord, être assertif est une façon parmi tant d’autres de réduire le risque de blesser la personne et du même coup, fragiliser son estime de soi, professionnelle et personnelle.

Les bons coups

On ne reçoit jamais assez de compliments, que ce soit personnel ou professionnel. Il faut donc à profusion souligner les bons coups autour de nous. N’ayons pas peur de féliciter les collègues, cela aide vraiment à l’estime de soi. Bien sûr, il existe différents procédés thérapeutiques avec des professionnels (psychologues, travailleurs sociaux, etc.) qui peuvent aider à travailler sur soi et sur notre estime, il ne faut pas se gêner pour les utiliser.

Mieux on se connaît et meilleure se porte notre estime de soi. Découvrez nos outils de coaching.

Partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn